Non à la fermeture de la centrale de Dampierre-en-Burly !

zjMcVoyTlCcGden-800x450-noPad

Le 27 octobre dernier, le Gouvernement publiait un décret imposant à EDF d’établir un plan de démantèlement de la filière nucléaire française, dans l’objectif de réduire la part du nucléaire à 50 % de la production d’électricité à l’horizon 2025.

Cette réduction signifie qu’EDF sera contrainte de démanteler plus d’une dizaine de réacteurs sur tout le territoire national d’ici 2025. Pour en évaluer le montant global, EDF fonde ses estimations sur le coût de la fermeture de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly, qui est donc directement menacée. Une telle décision prise sans concertation et à l’encontre des intérêts de notre territoire, serait injuste :

Injuste, car la centrale emploie près de 1400 salariés, et son activité est à l’origine de plus de 1300 emplois indirects et induits ! Sa fermeture serait un coup de massue pour l’activité dans notre bassin d’emploi.

Injuste, car EDF reverse 66 millions d’euros d’impôts et de taxes à l’Etat et aux collectivités locales : sa fermeture porterait un coup terrible aux budgets de nos communes, sans aucune contrepartie ! Ce sont les Loirétains qui vont payer, par leurs impôts, le prix de cette décision arbitraire !

Injuste, car la qualité du travail des agents d’EDF assure une sûreté optimale de la centrale, dont la sécurité est assurée par un peloton spécialisé de la gendarmerie nationale. EDF investit constamment pour garantir le très haut niveau de sûreté des réacteurs, qui est jugé satisfaisant par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Il n’y a aucune raison de fermer une centrale fiable et compétitive !

Ensemble, nous devons dire NON à la fermeture de notre centrale ! Refusons le déclassement industriel de notre territoire et la dégradation de notre tissu économique ! Mobilisons-nous pour faire entendre notre voix à la direction d’EDF et au gouvernement afin de préserver le principal employeur de notre territoire !

Le député du Loiret Claude de Ganay et les autres élus de notre territoire ne peuvent pas accepter cette injustice. Si vous refusez, comme nous, la relégation du Loiret au détriment de la capitale et la paupérisation de notre territoire, signez et faites signer la pétition !

Pour signer la pétition, cliquez ici.